Zeina Farah

Zeina Farah​

Zeina Farah

Épidémiologiste
Ministère de la Santé Publique du Liban
Unité de surveillance épidémiologique

Contact
E-mail : zfarah.esu@gmail.com

Thèse de Santé publique
1ère année
École doctorale / Université / Unité de recherche
École Doctorale de Santé Publique / Université du Liban
Direction de thèse
Patrick Maison
Financement
Ministère de la Santé Publique du Liban
Résumé

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les épidémies de grippe saisonnière provoquent chaque année entre 3 et 5 millions de cas de maladie grave et entre 290 000 et 650 000 décès dus à des troubles respiratoires, principalement dans les groupes à haut risque comme les personnes âgées et les enfants.

La vaccination reste la principale mesure de prévention de la grippe. Le groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination (SAGE) recommande que certains groupes à haut risque soient vaccinés chaque année contre la grippe afin de réduire le risque de complications graves. Il est donc essentiel d'estimer la fardeau de la maladie afin de mieux comprendre son impact et d'estimer le fardeau évité grâce à la vaccination, principalement dans les groupes à haut risque.

De plus, les réticences à l'égard des vaccins sont un problème mondial, les raisons du refus du vaccin étant différentes selon les contextes. Plusieurs interventions ciblant différentes populations ont été mises au point afin de favoriser l'acceptation de la vaccination antigrippale. Dans ce contexte, il est important d'identifier les facteurs prédictifs et les obstacles à l'acceptation du vaccin antigrippal, de comprendre l'impact d'une sensibilisation préalable à la vaccination antigrippale systématique sur le degré d'acceptation de la vaccination pandémique et d'identifier les interventions les plus efficaces afin de mettre au point des interventions sur mesure visant à améliorer l'acceptation du vaccin parmi les groupes cibles.

Objectifs

Les objectifs de ce travail de thèse seront :

  • D'estimer le nombre et le taux d'hospitalisation pour troubles respiratoires associés à la grippe au Liban, par âge et par province de résidence.
  • D'estimer le fardeau de la grippe par niveau de gravité.
  • D'estimer le fardeau de la maladie évité grâce à la vaccination.
  • De déterminer le nombre de personnes à vacciner pour prévenir un cas de grippe.
  • D'étudier comment les changements dans la couverture et les périodes de diffusion du vaccin peuvent en affecter son impact
  • De déterminer le rôle de la précédente expérience de la vaccination antigrippale en tant que facteur prévisible de l'acceptation du vaccin COVID-19 chez les professionnels de santé au Liban.
  • D'étudier les connaissances, les attitudes et les pratiques des professionnels de santé au Liban à l'égard de la grippe et des maladies liées au virus COVID-19.
  • De déterminer la prise en charge et l'intention de se faire vacciner contre la grippe et le COVID-19 parmi les professionnels de santé au Liban.
  • D'identifier les facteurs prévisibles et les obstacles à l'administration des vaccins contre la grippe et le COVID-19 parmi les agents de santé au Liban.
  • D'identifier et décrire les facteurs prédictifs de la recommandation des vaccins contre la grippe et le COVID-19 aux patients présentant un risque d'évolution grave à la suite d'une infection par le virus de la grippe et le COVID-19.
  • De déterminer les interventions les plus efficaces pour améliorer l'absorption du vaccin antigrippal par les professionnels de santé au Liban.
Publications

À venir...

Actualités

À venir...

Retour en haut