Fanny Kpenou

Fanny Kpenou

Fanny Kpenou

Épidémiologiste, UPEC, Créteil

Contact
E-mail : fanny.kpenou@u-pec.fr

Thèse de Santé publique
1ère année
École doctorale / Université / Unité de recherche
École Doctorale de Santé Publique / UPEC / EpiDermE
Direction de thèse
Khaled Ezzedine - Co-encadrement : Alexis Descatha
Financement
UPEC
Résumé

Comme le montre la littérature scientifique, le stress joue un rôle important dans la régulation de la réponse immunitaire, contribuant ainsi potentiellement à l'apparition et/ou à l'aggravation des affections auto-immunes/auto-inflammatoires. Ce phénomène démontre que le stress est un facteur de risque reconnu dans la susceptibilité aux maladies de la peau. Inversement, alors que le stress lié au travail a été associé à divers problèmes de santé (maladies cardiovasculaires, troubles musculo-squelettiques), son impact potentiel sur la gravité des maladies de la peau reste un domaine insuffisamment exploré.

L'objectif de notre projet est d'approfondir ce sujet en étudiant la relation entre le stress professionnel et les maladies auto-immunes chroniques graves et la nature de leur association. Notre recherche se concentrera sur trois facteurs de stress liés au travail : les situations stressantes avec le public dans un cadre professionnel (facteur 1), l'exposition cumulée à des horaires de travail prolongés (facteur 2) et le stress lié à la santé (facteur 3).

Pour atteindre ces objectifs, nous utiliserons les données de la cohorte CONSTANCES agrégées aux données de l'Assurance maladie (SNDS)* et de l'Assurance retraite (SNCG)*.

L'évaluation du lien entre ces facteurs de stress et la gravité des dermatoses auto-inflammatoires nous permettrait de mieux comprendre comment le lieu de travail, en tant que risque psychosocial, peut affecter la santé globale et comment les symptômes des maladies cutanées peuvent avoir un impact sur notre bien-être social. Ce projet a donc le potentiel de faire progresser les connaissances dans le domaine de la santé publique : notre travail facilitera l'identification des professions les plus exposées et permettra de déterminer l'incidence des dermatoses auto-inflammatoires au sein d'une cohorte qui reflète effectivement la population française.Ces informations pourraient être particulièrement utiles pour approfondir notre compréhension du risque professionnel et de ses répercussions sur la santé ou vice-versa.

*SNDS : Système National des Données de Santé
**SNCG : Syndicat National de Gérontologie Clinique

Objectifs

Les objectifs de ce travail de thèse seront :

  • De définir notre population d'intérêt (personnes de la cohorte CONSTANCES diagnostiquées avec une dermatose auto-inflammatoire).
  • D'évaluer l'exposition aux facteurs de stress en fonction du type de profession.
  • D'évaluer l'association entre les facteurs de stress ciblés et la sévérité des dermatoses auto-inflammatoires.
  • D'estimer la persistance des résultats en fonction de différents degrés d'exposition à des facteurs de risque supplémentaires.
Publications

À venir...

Actualités

À venir...

Retour en haut